Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 10 Oct 2012

Enceinte, je pense à moi en priorité

Enceinte, je pense à moi en priorité

Femme enceinte, future mère, bosseuse, amante et amie, difficile d’assurer sur tous les fronts en même temps sans s’épuiser. Alors stop ! Pendant la grossesse, on gère ses priorités, on prend du recul et on pense à soi.

Sabrina Boudjemaa, Psychologue du travail, nous donne les clés pour faire rimer grossesse avec bien-être

Happy grossesse : Est-on forcément épanouie pendant les neuf mois de la grossesse ?

Sabrina : Bien sûr que non. Enceinte nous connaissons de nombreux chamboulements. Notre corps change et notre humeur aussi ! Tout d’abord les hormones nous rendent plus sensibles, on parle même souvent d’hypersensibilité puisqu’on peut se retrouver à rire puis se mettre à pleurer l’instant d’après. Ce sont des troubles de l’humeur classiques. Parfois le premier trimestre est pénible à cause de nausées, fatigue et autres désagréments liés à la mise en route de la grossesse. Il faut bien avouer que ce n’est pas toujours très épanouissant !

Mais une fois tout cela passé, le rapport au corps va évoluer. Notre grossesse commence à se voir, souvent nos seins sont plus volumineux, on va commencer à s’apprécier, jusqu’à rentrer dans une certaine euphorie. Porter la vie nous comble. A tel point que certaines femmes enceintes sont exclusivement tournées sur elles-mêmes et ce qui se passe en elles. C’est l’égocentrisme de la femme enceinte. Ce comportement est très fréquent, et il n’y a aucune raison d’en avoir honte.

Happy grossesse : Est-ce que la femme enceinte psychote trop?

Sabrina : Trop je ne sais pas. Mais évidemment qu’on se pose des questions ! On change de statut en passant de « fille de » à « mère de ». Cela suscite en nous des questionnements comme « Vais-être à la hauteur ? », « Serais-je une bonne mère ? », « Aurais-je les moyens financiers suffisants ? », « Comment gérer mon travail une fois mon bébé né ? »…

Tout cela peut mettre la pression ! Si ces questionnements sont naturels, cela ne doit pas devenir un facteur de stress. Une perte de poids ou encore une absence d’envies doivent alerter et peuvent être le signe du début d’une dépression. S’il est normal d’avoir des moments de déprime enceinte, ceux-ci doivent être passagers. Sinon, il est conseillé d’en parler pour que la dépression ne s’installe pas.

Happy grossesse : Quels sont vos conseils pour se préserver pendant la grossesse?

Sabrina : Il y a quatre attitudes importantes:

1) Bien s’entourer pour bien communiquer. Le regard des autres est très important et il ne faut pas hésiter à mettre une distance entre nous et ceux avec qui on ne se sent pas bien, qu’il s’agisse de membres de sa famille/belle-famille ou d’ami(e)s. La communication avec le futur papa est elle-aussi essentielle. On sait que les femmes enceintes bien entourées vivent mieux leurs grossesse.

2) Garder du temps pour soi et conserver ses activités. Si on faisait du sport avant et que celui-ci n’est pas contre-indiqué, on peut continuer pendant sa grossesse : marche à pied, footing, yoga ou stretching sont des activités parfaitement compatibles avec la grossesse.

3) Ne pas hésiter à se montrer égoïste ! ça tombe bien, la femme enceinte a déjà cette tendance en étant très centrée sur elle-même. En pratique cela signifie affirmer ses choix et ses droits de femme enceinte sans craindre de déranger : changer de gynéco s’il ne nous convient pas, passer devant tout le monde aux caisses sans rougir, profiter des ajustements permis par notre convention professionnelle (travailler une heure de moins, s’absenter pendant les heures de travail pour aller aux examens médicaux…)

4) Trouver des réponses sérieuses à nos questions. Cela signifie bannir les forums sur lesquels on trouve tous les plus mauvais conseils du monde ! Rappelons que ce ne sont pas des professionnels qui répondent, l’information circulant sur les forums peut même être dangereuse. En cas de question, on peut se tourner vers notre sage-femme, notre gynécologue-obstétricien ou tout simplement notre médecin traitant.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *