Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 17 Oct 2012

Femmes enceintes, apprenez à reconnaitre un aliment "avec OGM" d’un autre "sans OGM"

Femmes enceintes, apprenez à reconnaitre un aliment "avec OGM" d’un autre "sans OGM"

Martine PELLAE, nutritionniste, praticien hospitalier en nutrition/diabétologie à l’hôpital Bichat, Paris nous rassure et nous explique comment reconnaitre les aliments avec et sans OGM.
Happy grossesse : Les OGM sont –ils dangereux pour les femmes enceintes ?
Martine :Aujourd’hui, aucune étude scientifique n’a détecté de danger pour la santé, des femmes enceintes en particulier. Il est important de rappeler que les OGM sont soumis à un haut de niveau de sécurité, avec une législation plus proche de celle appliquée aux médicaments que celle pour les produits alimentaires. De nombreuses études menées aux Etats-Unis, au Canada et en Europe montrent que le nouveau soja, commercialisé en 1996, après 14 ans de recherche et 9 ans d’essai ne présentent pas de risque pour la santé alimentaire. De la même façon que pour les médicaments, pour des raisons statistiques et compte tenu d’un usage à très grande échelle et sur le très long terme, il pourra apparaitre une toxicité, mais pour l’instant ça n’est pas arrivé.

 

Happy grossesse : Mais alors comment expliquer la méfiance vis-à-vis des OGM ?
Martine : Il existe une grande anxiété du public, principalement exprimée envers les additifs, colorants, conservateurs, et les produits nouveaux, dont les OGM. Cette méfiance est d’ailleurs bien plus marquée que celle envers les bactéries responsables d’intoxication alimentaires comme la listeria et la salmonellose. Ce paradoxe s’explique par le fait que depuis des dizaines d’années les aliments sont plus complexes, le système de distribution est devenu très opaque, ce qui explique en partie la peur vis-à-vis des OGM. Les gens craignent d’être génétiquement modifiés en consommant des aliments de ce type. Pourtant, il est bien plus dangereux de mal faire cuire sa terrine du fait de la toxine botulique. En réalité, les OGM sont plus sûrs que beaucoup de produits traditionnels !
Happy grossesse : Quels aliments contiennent le plus de OGM ?
Martine : Contrairement à ce qu’on pense, ce n’est pas le maïs car il y a en France une clause de sauvegarde qui empêche la culture du maïs OGM. Cependant, son importation est autorisée et il sert comme ingrédient pour la semoule, l’amidon, l’huile et pétale de céréales. Il est aussi utilisé dans des additifs destinés à l’alimentation humaine et animale. Plusieurs autres maïs, soja, colza, betterave et graine de cotonnier sont des OGM importés.
Happy grossesse : Comment savoir si le produit que l’on achète contient des OGM ?
Martine : La présence d’OGM est obligatoirement indiquée sur l’emballage. De plus, depuis le 1er juillet 2012, les produits sans OGM seront signalés par une étiquette « sans OGM ». Désormais, la présence ou l’absence d’OGM devrait donc être signalée sur tous les produits.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *