Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 4 Juin 2013

La grossesse ne serait pas si « happy »!

La grossesse ne serait pas si « happy »!

Nous ne considérons pas la grossesse comme les neuf mois les plus beaux de notre vie. Un scoop? Pas vraiment. Mais un sondage réalisé par Le Figaro le 3 juin officialise une situation et un vécu encore un peu tabou:

  • 25% des femmes ne considère pas sa grossesse comme un moment de plénitude
  • 37% admettent que c’est une période où l’on ne peut plus « faire comme avant »

La vérité éclate, non la grossesse n’est pas toujours une partie de plaisir. Certaines se régalent du moment du test de grossesse positif jusqu’à l’accouchement quand d’autres doivent gérer des nausées, du diabète gestationnel ou des menaces d’accouchement prématuré.

Des grossesses ultra-différentes, aux risques différents et, attention j’ose, aux symptômes différents même si, oui je sais, la grossesse n’est pas une maladie.

Mais qu’est-ce qui nous pèse le plus pendant la grossesse? D’après ce sondage OpinionWay, ce serait surtout le fait de gérer une multitude de risques. Nous sommes 97% à identifier cette période comme singulière, où il faut prendre soin de nous et du bébé.

En clair, il faut devenir responsable: renoncer au tabac et à l’alcool, surveiller son alimentation pour ne pas contracter ni listeriose ni toxoplasmose, cesser certaines activités sportives… Autant de contraintes parfois difficiles à vivre, même si on sait que cela ne dure que neuf mois, et que c’est pour la bonne cause.

Sans parler d’éventuelles complications qui peuvent être vraiment dures à vivre, comme l’alitement par exemple.

Et vous? Trouvez-vous que la grossesse est une période difficile?

2 Commentaires

  1. Bonjour et merci pour cet article d’actualité!

    Personnellement, j’ai adoré la période de ma 2eme grossesse car j’étais « préparée » à la vivre différemment. En effet, pour la première, j’ai essayé de rester « la même » justement (boulot, amis, etc.) avec les petits plaisirs en moins!

    Pour la deuxième, je ne voulais pas me mettre à nouveau cette pression… J’ai préparé le terrain, avec le papa, pour adapter mes possibilités à mes obligations et cela a été une très bonne période!

    Peut-être que, dans notre société, il n’y a pas de place faite à la femme dans ce moment particulier et spécifiquement féminin? Quel dommage…

    Homme ou femme, nous avons tous une maman et nous avons apprécié (ou nous aurions apprécié)qu’elle est le temps de prendre soin d’elle et de nous!

  2. J’ai du mal à croire ces femmes pour qui tout n’est que béatitude et bonheur total… Ou alors je n’ai pas de chance!
    Je tiens un petit journal sur le blog où je retrace un peu les moments forts pour cette première! Bientôt la fin 😉

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *