Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 22 Août 2013

Grossesse patho,  jamais sans mon esthéticienne!

Grossesse patho, jamais sans mon esthéticienne!

 

Pour celles dont la grossesse est dite « pathologique », c’est-à-dire à surveillée de près, il faut parfois subir plusieurs jours d’hospitalisation,  quand ce ne sont pas des semaines! Des épisodes pénibles, mais pas le choix.

Heureusement, il existe des esthéticiennes spécialement formées aux soins en milieu hospitalier, ce sont les sociaux-esthéticiennes. Leur rôle, revaloriser l’estime de soi et permettre  à la patiente de s’évader de l’univers hospitalier le temps du soin par diverses techniques esthétiques.

Bonne nouvelle, certains d’entre elles travaillent aussi en maternité. Et elles peuvent vraiment nous faire du bien!

Happy Grossesse a interrogé la socio-esthéticienne, Angelina Thollet

Happy Grossesse: Comment aidez-vous les femmes enceintes hospitalisées?

Angelina Thollet: En tant que socio-esthéticienne, notre rôle est avant tout de créer un contact avec la patiente. Avant tout soin esthétique, notre priorité est l’écoute active. Nous discutons avec elle et si elle le désire, nous pouvons pratiquer un soin. Les grossesses pathologiques sont très anxiogènes pour la future maman, nous l’aidons à gérer ses angoisses en lui apportant du bien-être, de la détente.

Happy Grossesse: Quels soins pouvez-vous pratiquer?

Angelina Thollet: Si la patiente le souhaite, nous pouvons lui faire un modelage des jambes ou des pieds par exemple. Quand on est alité, ou par forte chaleur, on peut vite avoir des douleurs aux jambes. Masser ces parties du corps leur procure beaucoup de bien-être. Mais nous pouvons aussi masser d’autres zones si la patiente préfère.

Happy Grossesse: Vous travaillez l’estime de soi, en donnant aussi des conseils beauté.

Angelina Thollet: Tout à fait. Pendant la grossesse, l’image du corps est modifiée. Alitée, la femme enceinte peut vite avoir une mauvaise image d’elle-même, des gestes simples du quotidien sont plus compliqués. Par exemple, se laver les cheveux ou se maquiller. Nous pouvons évidemment maquiller la personne, mais surtout nous la conseillons en lui apprenant des astuces simples pour se maquiller malgré l’alitement: utiliser un fond de teint pour rehausser le teint souvent pâle, mettre un peu de mascara et de gloss pour illuminer le visage. Des conseils pratiques simples comme toujours avoir dans sa table de nuit des lingettes démaquillantes et un petit miroir.

Happy Grossesse: Vos interventions sont gratuites. Pourquoi n’y a t’il pas une socio-esthéticienne dans chaque maternité?!

Angelina Thollet: Pour des raisons financières. Comme vous venez de le rappeler, le principe est que le soin soit gratuit pour la patiente, c’est donc à l’hôpital ou à une association de prendre en charge ces frais. Or, malgré le bien-être que nous apportons aux patients, notre travail est considéré comme du confort. Donc loin d’être prioritaire dans les demandes de financement.

Merci Angelina. Pour qu’il y ait plus de socio-esthéticiennes dans les maternités, n’hésitez pas à en demander une quand vous êtes hospitalisée et à crier au scandale s’il n’y en a pas 😉

Pour résumer, elles sont formées aux particularités des hospitalisations, leurs prestations sont gratuites, et ça nous fait du bien à un moment où on a vraiment besoin!  C’est un peu comme la péridurale, du confort mais bien utile quand même…

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *