Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 2 Nov 2013

Les patchs anti-ondes, vraie protection ou vraie arnaque?

Les patchs anti-ondes, vraie protection ou vraie arnaque?

 

La méfiance vis-à-vis des radiofréquences reste forte et l’explosion des personnes dites « electro-sensibles » a donné des idées à certains. C’est ainsi que l’on  voit fleurir des dispositifs censés nous protéger des ondes. Et comme enceinte on fait partie des personnes à protéger, je me suis intéressée à ces solutions soi-disant miracles.

Parmi les plus en vogue, le patch séduit de plus en plus. Petit, pratique et pas trop cher, quelques dizaines d’euros,  ces patch à placer à l’arrière de son téléphone portable promettent de d’absorber les ondes émises. Certains d’entre eux promettent même jusqu’à 99% de réduction du DAS. Le DAS, ou Débit d’absorption spécifique, est un marqueur de l’énergie dégagée par le rayonnement électromagnétique  auquel est soumis l’utilisateur de l’appareil. Pour faire simple, plus il est élevé, plus on en prend plein la tête.

Pour en savoir plus, j’ai  lu le rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Enfin pas les 461 pages, hein, juste le passage sur ces patchs anti-ondes.

Et j’ai bien fait car alors que j’étais prête à investir, je sais maintenant que cela ne marche pas! Pour résumer, soit ça ne marche pas du tout, soit ça diminue bien le DAS mais en contrepartie le téléphone ne fonctionne plus correctement. En fait, l’appareil se retrouvant avec une  puissance diminuée, il n’est plus capable de fonctionner correctement et émet plus fort pour tenter de maintenir la liaison avec les antennes-relais. Tout le contraire de l’effet recherché. Et en plus ça vide la batterie encore plus vite.

Vous l’aurez compris, inutile de dépenser votre argent dans des dispositifs anti-ondes, au mieux ça ne marche pas, au pire c’est pire!

Ne reste plus qu’à téléphoner moins. Dur dur…

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *