Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 4 Sep 2014

Qui veut payer 50 000€ pour assister à l’accouchement de…?

Qui veut payer 50 000€ pour assister à l’accouchement de…?

 

Elle s’appelle Josie Cunningham. Elle a 24 ans et est déjà maman de 2 petits garçons.

Cette jeune femme, manifestement un tantinet détraquée, s’est fait connaître en Angleterre alors qu’elle devait participer à Big Brother, l’équivalent du Loft Story français. Oui mais voilà, Josie tombe enceinte et ne peut plus participer à l’émission.

Josie est déçue, tellement déçue qu’elle décide donc d’avorter. Sauf que le délai légal est dépassé. Pire, une voyante lui prédit qu’il s’agit d’un petit garçon. Et là, c’est juste inacceptable. Donc Josie fume et picole, histoire de pousser bébé vers la sortie.

Mais pas de bol, bébé s’accroche! Alors Josie, l’imagination toujours débordante, décide de surfer sur sa nouvelle notoriété pour remplir sa cagnotte. Son idée? Faire payer des gens pour qu’ils assistent à son accouchement.

Déjà que des fois il faut négocier serré avec le futur papa, alors l’idée que des mecs s’y collent pour une célèbre inconnue, j’ai des doutes. Quand à des femmes, bon pourquoi pas. Si Josie est complètement barrée, peut-être que d’autres le sont aussi et voudront s’associer à son délire.

Il faudra quand même débourser 50 000€ pour supporter Josie dans la salle d’accouchement, mais seulement 250€ pour tout voir via Skype.

Pas cher, hein?

Si Josie n’a pas dit combien de personnes s’étaient montré intéressées et donc combien d’argent elle aurait pu empocher, elle vient d’annoncer son renoncement.

Un éclair de lucidité? Non, juste l’échographie qui lui a montré que son bébé était une fille. Et Josie avait trooooop envie d’une petite fille.

Ah, nous voilà soulagés. Josie retrouve un peu de pudeur et explique son raisonnement. Oui parce que c’est pas facile de la suivre quand même: « Mes deux petits garçons vont grandir, se marier et fonder leur propre famille. Mais une petite fille reste généralement près de sa mère à vie. »

D’ailleurs elle a déjà trouvé le prénom: Tanguye!

Et moi qui me demandais si j’allais être une bonne mère…

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *