Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 6 Nov 2014

Etre active pendant son accouchement par césarienne, c’est enfin possible!

Etre active pendant son accouchement par césarienne, c’est enfin possible!

 

Accoucher par césarienne va peut-être enfin se dérouler avec la participation active de la maman, comme pour les accouchements par voie basse. C’est en tout cas cette nouvelle approche qui a été testée pour la première fois à l’Hôpital de Chalon: munie d’un petit sifflet, la future maman a expulsée son bébé elle-même hors de son ventre par poussée.

Quel est le principe du winner flow?

La maman a dans la bouche un sifflet spécial, un winner flow, utilisé pour réguler le souffle et l’expiration notamment. Utilisé pendant l’accouchement par césarienne, il permet à la femme de « pousser », et de donner naissance à son bébé sans que celui-ci ne soit sortit uniquement par le gynécologue. De quoi changer radicalement le déroulé de l’accouchement et redonner un rôle actif à la future maman.

Cette technique est déjà utilisée dans certains hôpitaux dans la région de Versailles, il s’agissait d’une première à Chalon. La petite Rose née le 28 octobre se porte très bien, ainsi que sa maman 🙂

Pour pouvoir appliquer cette approche, il faut toutefois avoir suivi un « entraînement » durant les trois mois précédant l’accouchement, et reste limitée à des cas particuliers, comme les femmes ayant un bassin trop étroit par exemple. De plus, il faut que le personnel médical  soit formée car cela modifie le protocole de la césarienne.

Pour l’inventeur du winner flow, le kinésithérapeute Luc Guillarme, son utilisation pour des accouchements par voie basse présente aussi de nombreux atouts comme « […] moins de temps de dilatation et moins d’épisiotomie« .

Accoucher en sifflant, sympa non?

 

 

 

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *