Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 4 Déc 2014

Najat Vallaud-Belkacem va-t-elle enterrer la  note  sur 20?

Najat Vallaud-Belkacem va-t-elle enterrer la note sur 20?

 

La ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, était présente hier aux e-fluent mums, cette journée de rencontre entre différents acteurs de la parentalité.

J’y étais en tant que blogueuse et j’avais hâte d’échanger avec elle.  C’est vers 17h que la ministre est arrivée.

Le droit à l’erreur

Madame Vallaud-Belkacem a commencé par parler du droit à l’erreur, trop absent en France puisque selon elle « prendre un risque n’est pas assez valorisé ». Un point de vue que je partage totalement, je suis donc plutôt charmée.

Najat explique alors que notre pays a le plus fort taux de non réponse aux questions. C’est-à-dire que quand on interroge un élève, il a tellement peur de se tromper qu’il préfère ne pas répondre. Une situation regrettable qui participe à l’envie de la ministre de réformer le système d’évaluation.

Donner des exercices différents selon les élèves

La ministre explique ainsi que le développement du digital dans les écoles peut aider, notamment en permettant à l’instituteur/enseignant de personnaliser plus facilement les exercices en fonction du niveau des élèves.

J’avoue être sceptique sur cet argument car le prof peut déjà le faire en distribuant une feuille avec un exercice de difficulté moyenne et une autre d’un exo plus difficile aux élèves plus à l’aise ou qui ont terminé rapidement le premier exercice. Si l’enseignant ne le fait pas, je doute que changer de support en passant de papier à tablette le pousse à personnaliser le travail.

Une fois que la ministre a fini de parler, c’est enfin le moment d’échanger. En pleine polémique sur la notation dans les écoles, je brûle de lui demander ce qu’elle en pense. Je prends le micro et lui demande donc directement:

« Madame la ministre, êtes-vous pour ou contre la disparition de la notation sur 20? »

Malheureusement, Madame la ministre a fait preuve d’une sacrée langue de bois en se cachant derrière la mise en place d’un jury indépendant. Ce jury rendra ses conclusions d’ici mi-décembre, et madame Vallaud-Belkacem décidera alors quoi faire des recommandations.

Toutefois, elle a paru plutôt sereine face à ce sujet, et il y a fort à parier que si le jury préconise le retrait de la note /20, madame Vallaud-Belkacem approuvera.

 

 

1 Comment

  1. C’est vrai qu’avec notre système (ou du moins ce qu’il était il y a 25/30 ans puisque j’en ai 40 !), les Français n’osent pas s’exprimer. Et c’est encore plus flagrant avec les langues. Les Français ne sont pas si nuls en langues qu’ils ne le prétendent, mais ils n’osent pas se lancer car souvent, au lieu de féliciter la prise de parole, nos professeurs nous ont corrigé avant même que nous ayons terminé la phrase. Cela dit, celà a peut-être changé… Mais vu l’aisance que les plus jeunes semblent avoir, je crois que non malheureusement…

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *