Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 12 Fév 2015

Dakota Johnson sauve le film « 50 nuances de Grey »

Dakota Johnson sauve le film « 50 nuances de Grey »

Hier  soir, je suis allée voir 50 nuances de Grey, le film tant attendu de ce mois de février par une horde de femmes envoûtées par Christian Grey, jeune et beau milliardaire de 27 ans. Pour celles qui vivent dans une grotte, voici de quoi parle le film (je n’ai pas lu les livres donc mon article se limite au film):

Anastasia, jeune étudiante de 19 ans, tombe amoureuse de Christian Grey, un jeune homme d’affaire charmant à un détail près, il aime faire mal à sa « soumise », entendez qu’il est sado-maso, du côté sado.

Le début du film est laborieux et accumule clichés et caricatures, on découvre Ana habillée en mémé, se mordant la lèvre à tout bout de champ. Puis apparait le fameux Christian, incarné par Jamie Dornan. Le beau ténébreux est séduisant, mais ressemble plus au gendre idéal qu’à un pervers adepte du coup de fouet. Et c’est là que le film m’a surprise et déçue. Je m’attendais à voir Christian dominer la jeune Ana petit à petit, alors qu’en fait c’est tout le contraire. Christian, bien que clamant haut et fort ne pas être un romantique, enchaîne les démonstrations d’amour et de tendresse. De son côté, la frêle Ana s’affirme et mène la danse. Un comble!

Finalement, le film retrace le début d’une romance entre Ana et Christian, tout ce qu’il y a de plus gentillet. Les quelques scènes de sexe ne vous feront pas perdre un œil et sont loin d’assouvir les attentes tant elles sont convenues.

Le film 50 nuances de Grey devient intéressant avec l’évolution du personnage d’Anastasia, justement interprété par Dakota Johnson. Ana en fini par effacer Christian, bien lisse en comparaison d’une Ana déterminée, digne et attachante.

Curieusement, alors que le film manque cruellement de rythme, l’intrigue s’intensifie dans les dernières minutes, la tension monte (rien de sexuel là-dedans), et la scène finale clôture avec une intensité dramatique 2h en demi-teinte. Le générique de fin est d’ailleurs terriblement frustrant car on attend tout le long du film de passer la seconde et quand enfin ça arrive, c’est rideau.

50 nuances de Grey est un film bien trop sage, Christian est bien trop gentil, seule Dakota Johnson s’en tire bien (désolée…).

Bande annonce du film 50 nuances de Grey:

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *