Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 26 Mar 2015

Prendre son enfant dans ses bras favorise le lien d’attachement

Prendre son enfant dans ses bras favorise le lien d’attachement

 

Cela parait évident, mais nos tout-petits ont besoin qu’on les entoure, et surtout qu’on les rassure quand ils ont un problème. Oui, même si ce problème c’est « Y a le vent qui m’embêteuuuu »…

Une étude vient de paraitre et révèle que 40% des enfants n’ont pas construit de lien parent-enfant suffisamment solide. En l’absence de ce lien émotionnel, l’enfant est prédisposé à rencontrer des difficultés comportementales.

Ce lien d’attachement est crucial pour la confiance de l’enfant, il se construit dès les début de sa vie. Lorsqu’il pleure, le prendre dans ses bras et le rassurer lui permettent d’identifier le parent comme une source de réconfort. Le bébé/l’enfant se sent en sécurité et développe une image positive de lui-même et de son environnement. Le bébé apprend aussi à exprimer ses émotions négatives sans peur ni sans honte. Grâce à ce socle, l’enfant est mieux armé pour gérer ses émotions.

Rejeter l’enfant ou l’ignorer lorsqu’il est stressé, bouleversé ou ému, lui apprenne à minimiser ses émotions négatives.

Les chercheurs ont épluché les données concernant 14 000 enfants nés en 2011 et ont épluché les résultats d’une centaine d’étude. Le constat est net: sans lien de sécurité, un enfant est plus susceptible d’avoir un langage pauvre, d’avoir de moins bonne capacité de travail, de développer des problème comportementaux, et de se retrouver à quitter la scolarité sans formation.

Les enfants qui profitent d’un lien parent-enfant fort et sécurisant sont plus solides face aux éventuelles instabilités familiales, au stress parental et à la dépression.

Que ceux qui disent que trop de câlins/amour/bisous est mauvais pour le bébé aillent au coin.

Les câlins, y a que ça de vrai!

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *