Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 1 Juin 2015

« C’est parce que ma femme accouche… »

« C’est parce que ma femme accouche… »

 

« Si je roule trop vite, c’est parce que ma femme accouche »

Un automobiliste, en réponse au policier en train de le verbaliser

Cette justification malheureusement non valable est l’une des perles de conducteurs que le policier Alexandre Desprez, motard, a recensé dans un livre: Les bonnes excuses des mauvais conducteurs, aux édition du Cherche Midi.

L’histoire ne dit pas si l’homme est arrivé à temps, même si l’on sait qu’il a appelé la maternité pour faire retarder l’accouchement. Hum, pas toujours facile de décaler…

Bonne semaine!

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *