Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 10 Nov 2015

«En poussette, Simone »

«En poussette, Simone »

L’achat de la poussette est un des plus importants dans ceux concernant la préparation de l’accueil du bébé. Un des plus importants en termes de budget, mais aussi un des plus compliqué ! C’est pire qu’acheter une voiture. La preuve :

Nombre de places assises (ou couchées) ?

Que vous attendiez un ou plusieurs enfants, il existe des modèles pour toutes les configurations comme vous pouvez le voir sur www.poussette.com par exemple : Poussette simple, poussette double… Il existe aussi des systèmes de planche à roulettes à accrocher à l’arrière de la poussette pour embarquer un aîné.

Modèle urbain ou tout-terrain

Quel modèle choisir ? Entre un modèle 4×4 avec trois grosses roues ou une fine citadine à quatre roues mais plus légère, à vous de définir quel usage vous allez en avoir.

Customisation

Le prix de base ne comprend pas les accessoires : parapluie, doublures, moufles, chancelière… Autant de compléments qui peuvent agrémenter la poussette. Et saler la note.

 

Je fais un prêt ou pas ?

Une poussette, c’est vite plus de 500€, voir 900-1000€ dès que vous choisissez un trio comprenant le cosy et la nacelle. Ce qui est loin d’être négligeable. Ne pas hésiter à négocier des conditions de paiement en plusieurs fois sans frais.

Test du véhicule

Non,non, ce n’est pas une blague. Chaque poussette a son système d’ouverture/fermeture qui lui est propre, et tous ne sont pas très instinctifs… Avant d’acheter, un test est obligatoire. Pour s’éviter un grand moment de solitude en se battant avec la poussette, demandez à une vendeuse de vous faire une démo. Vous verrez que même elle pourra parfois batailler avant de maîtriser l’engin.

Dimensions

Le piège du débutant : acheter une poussette et se rendre compte en partant qu’elle ne rentre pas dans le coffre…Les dimensions de la poussette doivent être compatibles avec celles de votre voiture, alors sortez votre mètre et vérifiez les longueurs.

Besoin d’un permis

Maintenant que vous avez cassé votre tirelire, il va falloir apprendre à piloter. En ville, le passage des trottoirs trop étroits ou trop haut relève parfois digne d’une épreuve de Koh Lanta. Idem pour les manœuvres, garer la poussette demande de l’expérience d’autant qu’il n’y a pas de rétroviseurs ni alarme de recul.

Et encore il n’y a pas à choisir entre essence et diesel !

1 Comment

  1. Le choix de la poussette est pour ma part un vrai dilemme. Je suis tellement perdue que j’ai laissé cette tâche ingrate aux mains de ma mère. 🙂

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *