Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 27 Juil 2017

Quel traitement contre les troubles de la fertilité choisir?

Quel traitement contre les troubles de la fertilité choisir?

Dans 80% des cas, la grossesse survient spontanément. Pourtant, chaque année un couple sur sept consulte.  Souvent, la patience et/ou un traitement simple suffiront. Sinon, la procréation médicale assistée apporte un ensemble de techniques qui permettront de résoudre ces troubles de la fertilité pour plus des deux tiers de ces couples.

La procréation médicale assistée regroupe plusieurs techniques. Parmi elles, l’insémination artificielle, la fécondation in vitro… Chacune d’elle est une solution adaptée à une certaine origine de l’infertilité. Une fois déterminée, le couple aidé de son médecin s’orientera vers une prise en charge. Parmi les couples qui consultent, 1/5 n’est pas infertile, 1/10 aura un traitement et 1/20 aura recours à la PMA.

 

INFERTILITE MASCULINE 21% des infertilités
INFERTILITE FEMININE 33% des infertilités
INFERTILITE MIXTE 40% des infertilités
INFERTILITE INEXPLIQUEE 6% des infertilités

 

Insémination artificielle :
Problèmes d’éjaculation (éjaculation rétrograde chez les diabétiques)
Anomalies du col de l’utérus (ATCD de conisation)

Obstacle au niveau du col de l’utérus

Glaires hostiles (mucus cervical)
Échecs répétés de stimulation simple de l’ovulation

Sperme de moyenne qualité (Il faut au moins un millions de spermatozoïdes pour y avoir recours).

Stérilité inexpliquée

Troubles de la sexualité (impuissance)

Fécondation in vitro classique

Sperme de très mauvaise qualité (concentration spermatique < 1 million)

Stérilité tubaire (trompes de Fallope bouchées)

Ligature des trompes

Obstacle au niveau des trompes utérines

Problèmes d’ovulation

Obstacle au niveau du col de l’utérus

Stérilité inexpliquée

Obstacle au niveau des canaux génitaux (chez l’homme)

Fécondation in vitro  Icsi

L’infertilité masculine : Sperme de très mauvaise qualité (quand le nombre de spermatozoïdes normaux et mobiles ne permettent pas de tenter une FIV)

Echec après tentative(s) de FIV conventionnelles avec absences de fécondation

Obstacle au niveau des canaux génitaux (chez l’homme)

Dons de spermatozoïdes

Absence de spermatozoïdes (azoospermie) ou mauvaise qualité (oligospermie – nombre de spermatozoïdes réduit – ou asthénospermie – absence de mobilité des spermatozoïdes).

Don d’ovocyte

Absence d’ovocytes

Accueil d’embryon

Absence d’ovocytes associée à une absence de spermatozoïdes

Maladie héréditaire chez l’homme et chez la femme

 Chirurgie :

Ligature des trompes

Obstacle au niveau des trompes utérines

Obstacle au niveau des canaux génitaux (chez l’homme)

Traitement hormonal

Problèmes d’ovulation

François Thepot, adjoint à la direction médicale et scientifique de l’Agence de Biomédecine

« Grâce à la PMA, deux types d’infertilité disparaissent aujourd’hui. Les femmes qui ont une stérilité tubaire, c’est-à-dire qu’elles ont les trompes bouchées, ligaturées… peuvent avoir des enfants comme les autres femmes. Du côté des hommes, ceux qui n’ont que très peu de spermatozoïdes en bonne santé peuvent être aidés par la fécondation in vitro ICSI.  Depuis trois ans, le nombre d’actes de PMA stagne mais évolue : l’ICSI représente désormais la moitié des FIV et le recours au don de sperme a été divisé par trois. »

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *