Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 23 Juil 2012

Bosser enceinte, que faire si notre travail est dangereux pour notre grossesse ?

Bosser enceinte, que faire si notre travail est dangereux pour notre grossesse ?

Grossesse et travail, pas toujours facile de concilier les deux. Fatigue, stress, positions inconfortables, travail debout, notre métier n’est pas toujours tendre avec nous. Découvrez les droits de la femme enceinte au travail et quelles solutions mettre en place.

Oui, notre travail peut présenter des risques quand on est enceinte. Que l’on soit exposée à des produits chimiques, à cause d’horaires décalés, du stress, de la proximité avec des enfants en bas âge, du port de charges lourdes ou encore à cause d’une position debout prolongée, le fait d’être enceinte nous impose de nous protéger de ces dangers professionnels. La bonne nouvelle, c’est que la loi nous protège: les femmes enceintes ont des droits au travail. Nous ne devons pas hésiter à discuter avec notre boss pour aménager nos conditions de travail pendant la grossesse.

D’ailleurs, de nombreuses conventions collectives prennent en compte la situation et proposent des solutions comme des temps de pause supplémentaires et la possibilité d’être exemptée de travaux pénibles. Vous pouvez aussi demander un ajustement de votre poste de travail, comme le fait de vous assoir plutôt que de rester debout.

N’oubliez pas non plus que vous avez le droit de vous absenter de votre travail pour vous rendre aux examens médicaux et autres consultations pendant la grossesse, et ce sans retenu de salaire bien sûr !

Enfin, si votre travail est trop exposé pour une femme enceinte, vous pouvez demander un changement temporaire d’affectation. Le code du travail prévoit trois situations le permettant : la nécessité médicale, le travail de nuit et l’exposition à des risques particuliers.

Ainsi, pour raison médicale, votre employeur doit vous proposer un autre poste, sans diminution de salaire non plus.

Pour les femmes enceintes travailleuses de nuit, vous passerez sur un poste de jour.

En cas d’exposition à des risques particuliers (produits toxiques, solvants, animaux, virus…), soit votre poste est aménagé de façon à ne plus vous mettre en danger tout au long de votre grossesse, soit vous êtes réaffectée sur un travail où votre sécurité de femme enceinte est garantie.

Enfin, s’il n’est pas possible de prendre de telles dispositions, votre employeur ne peut pas vous obliger à travailler et doit continuer à vous payer.

Sachez de plus qu’enceinte, vous bénéficiez d’une surveillance médicale renforcée assurée par le médecin du travail. Il veillera à ce que votre grossesse se passe bien et que le cadre professionnel dans lequel vous évoluez est adapté. N’hésitez pas à lui en parler, il vous renseignera sur ce que vous pouvez faire.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *