Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 26 Août 2012

Une tres grande fertilité à l’origine de fausses couches

Une tres grande fertilité à l’origine de fausses couches

Parmi nous, certaines ont probablement connu cet épisode malheureux qu’est la fausse couche. Avec toute la souffrance, la tristesse et la culpabilité qui va avec. Si rien n’enlèvera jamais ni la souffrance ni la tristesse, voilà une nouvelle qui va nous permettre de prendre un peu de recul et d’arrêter de culpabiliser: si nous faisons des fausses couches, c’est peut-être que nous sommes « trop » fertiles.

Voilà donc un sacré paradoxe. C’est en tout cas ce que viennent de mettre en évidence des chercheurs néerlandais et britanniques dans une étude parue dans la revue scientifique  PLoS ONE.
Plus précisément, un utérus « trop » performant permettrait à des embryons même non viables de s’implanter, provoquant une grossesse qui ne pourra finalement pas être menée à terme.

Merci chercheurs car grâce à vous on va enfin pouvoir se déculpabiliser et arrêter de croire qu’on a merdé quelque part. De là à se féliciter de faire des fausses couches, il ne faut pas exagérer. Mais déjà on va pouvoir arrêter de s’autoflageller et de remettre en doute notre capacité à procréer.

Et au prochain c… qui se permet de nous dire qu’il y a quelque chose qui cloche chez nous, on va pouvoir lui rétorquer qu’au contraire, on est « trop » performantes! Et toc.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *