Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Publié le 21 Oct 2014

Parcours du combattant du nez d’une femme enceinte

Parcours du combattant du nez d’une femme enceinte

Odeur:  résultat, perçu par le sens de l’odorat, de l’émanation des corps volatils contenus dans certaines substances comme les molécules chimiques souvent qualifiées de molécules odorantes ou de parfum, ou de fragrance dans le cas des fleurs.

Vous me croirez ou non, mais enceinte, ce ne sont pas vraiment les fleurs que je sens le plus. Mais j’ai l’immense plaisir de redécouvrir le monde au travers de nombreuses senteurs que je n’avais jamais perçu jusqu’alors. Ou en tout cas pas aussi fortement!

Voici une journée type « oeuf pourri » femme enceinte :

1) Je me lève. Pas trop vite sinon je pourrai bien commencer par une gerbouille, histoire de me mettre de bonne humeur. Je croque ma biscotte remède anti-nausée et direction la cuisine. Jusqu’ici, tout va bien.

2) Je m ‘approche de la cuisine et perçoit immédiatement une odeur insoutenable d’excrément. Non, je n’exagère pas, mon chien n’a pas fait la grass’ mat’ et s’est soulagé sur le carrelage. ça pourrait être pire, c’est pas de la moquette. Toutefois, la biscotte est éjectée de mon estomac. ça pue trop.

3) Chériiiiiiiiiiii. Vient m’aider, j’me sens maaaaal. C’est là que c’est génial d’avoir un futur papa à disposition. Il nettoie en râlant, je lui rappelle qu’il s’entraîne pour les nombreuses couches pleines de caca à venir. Il râle plus fort,  plus près de moi. Et je me rend compte comme les gens qui se brossent les dents AVANT le petit déjeuner sont en fait de véritables génies.

4) Mon homme se douche puis se pschiit sous les bras façon pub pour déodorant masculin: toute la salle de bain est pulvérisée, mes poils du nez me piquent. Mais il sent bon, je ne peux pas le nier.

5) Une folie me prend. Et si j’allais à la poste? Ben oui, j’ai un colis à récupérer. C’est sans compter les 3 personnes qui ont eu la même idée, qui vont au même guichet, mais quelques secondes avant moi et sont donc devant. J’ai tout le loisir de profiter des émanations de l’octogenaire dont la tête arrive juste en dessous de mon nez. Très coquet, il a les cheveux propres et sens le Pétrol han à des kilomètres. Je ne savais même pas que ça existait encore!

5 bis) Qui a pété?

6) Je rentre. Mon chéri a fait les courses, c’est cool. Il a dévalisé le rayon fromage. Et pas ceux au lait pasteurisé, non, ceux au lait cru. Moins cool. Et on dit que ce sont les femmes enceintes qui ont des envies

7) On part visiter un appartement. Avec l’arrivée de bébé, une pièce de plus ne sera pas du luxe. L’agent immobilier ouvre la porte. Il avait oublié de préciser que le précédent locataire était fumeur. Du genre 2 paquets par jour. J’ai l’impression de visiter un cendrier géant. On ne le prend pas.

8) Soirée pépère. Chéri s’improvise masseur. Il va chercher mon huile de massage « spécial femme enceinte », et allume une bougie parfum citronnelle histoire de dissuader les moustiques de venir me suçoter. Pouark, c’est moi qui suit dissuadée de rester dans la pièce tant l’odeur m’insupporte. On éteint. Et c’est bien aussi 😉

BILAN: mes poils du nez sont devenus frisés, certains sont plutôt ondulés, et j’apprends la tolérance olfactive. C’est un nouveau concept, indispensable pour survivre 9 mois en continuant de respirer par le nez…

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *